Depuis quelques années, le marché de la revente se détend dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, qui comprend aussi l’agglomération de Magog. Cette détente est due à une baisse des transactions (9% par rapport à 2012) et à une progression des inscriptions courantes (+6%), rèvèle l’édition automnale des Perspectives du marché de l’habitation de la SCHL.

Par ailleurs, le parc immobilier existant et le rythme soutenu des mises en chantier observé ces cinq dernières années ont contribué à l’augmentation de l’offre sur le marché de la revente et à une hausse du nombre de maisons neuves en stock. Des conditions économiques moins favorables et un marché de l’emploi en perte de vitesse ont aussi contribué à la détente du marché.

À l’automne 2012, le marché de la revente est passé d’équilibré à favorable aux acheteurs. La concomitance de ses facteurs (augmentation de l’offre et diminution de la demande) fera en sorte que le marché devrait demeurer «acheteur» en 2013.

L’an prochain, le marché commencera à se stabiliser. Il demeurera favorable aux acheteurs, mais sa détente devrait cesser grâce aux conditions économiques plus favorables. Le marché pourrait redevenir équilibré en 2015, le temps que le bassin d’acheteurs se régénère et que le stock d’unités non écoulées sur le marché du neuf diminue.

Pour lire la suite de ce rapport de la SCHL, cliquez ici.

Source: SCHL

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
101 queries in 0,721 seconds.
À propos de ce site
Outils