La Chambre immobilière de l’Estrie vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 1798 ventes résidentielles ont été réalisées en 2016, ce qui représente le niveau le plus élevé des ventes en cinq ans, de même que la plus forte augmentation (+9%) depuis 2001.

Voici les principales statistiques de l’année 2016:

Ventes

  • Grâce notamment à un bon quatrième trimestre (389 transactions; +11%), la RMR de Sherbrooke a enregistré en 2016 son année la plus active sur le marché de la revente depuis 2011. La croissance des ventes par rapport à 2015 est de 9%, soit la plus forte augmentation des 15 dernières années.
  • La hausse d’activité est principalement attribuable aux segments de la copropriété et de la maison unifamiliale, où les ventes ont progressé de 25% et de 8% respectivement pour atteindre 277 et 1 348 ventes au cumulatif de 2016.
  • L’année a été moins faste pour le segment des petits immeubles locatifs de 2 à 5 logements puisque les ventes ont reculé de 6%, avec 167 transactions.
  • Sur le plan géographique, les secteurs de Magog (+21%) et de Jacques-Cartier (+19%) se sont nettement démarqués au chapitre de la croissance des ventes.
  • Les secteurs de Mont-Bellevue-Lennoxville (+9%), de la périphérie de Sherbrooke (+8%) et de Rock Forest-Saint-Élie-Deauville (+6%) ont également participé à la croissance.
  • Seul le secteur de Fleurimont-Brompton a connu une diminution (-6%) des ventes par rapport à 2015.

Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez ici.

Source: FCIQ

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
101 queries in 0,919 seconds.
À propos de ce site
Outils