Malgré une activité discrète en janvier et en février, l’arrivée de l’habituelle effervescence printanière a pour effet de diminuer l’écart, d’année en année, des ventes de maisons de prestige dans la majorité des grands centres canadiens, selon un rapport publié aujourd’hui (30 avril) par RE/MAX.

Le rapport sur les maisons de prestige 2013 de RE/MAX révèle qu’au 31 mars, huit des seize marchés résidentiels examinés avaient enregistré des résultats comparables ou supérieurs à ceux des années précédentes et que six marchés ont établi de nouveaux records de ventes au premier trimestre. Calgary a affiché de loin la plus importante augmentation, alors que les ventes de maisons de prestige ont grimpé de près de 50% comparativement à la même période l’année dernière. Edmonton occupe le deuxième rang, avec une hausse de 41%, suivie de Regina (10%), Saskatoon (6%), Winnipeg (5%), London-St-Thomas (5%) et la Ville de Québec (3%). Pour la deuxième année consécutive, la grande région de Toronto a enregistré le plus grand nombre de ventes d’habitations de prestige au premier trimestre.

«D’un point de vue historique, les ventes de maisons de prestige demeurent solides, explique Sylvain Dansereau, vice-président exécutif de RE/MAX Québec. Bien que les résultats ne reflètent pas les records atteints en 2012, la vigueur de la demande et la confiance continuent de soutenir le marché des propriétés de prestige, comme en témoignent les nouveaux seuils établis dans près du tiers des marchés examinés.»

Malgré un recul des ventes, le marché des habitations de prestige a représenté un plus grand pourcentage de l’ensemble des ventes résidentielles au premier trimestre de 2013 comparativement à 2012. Dans certains cas, le marché des maisons de prestige a même surclassé le marché global sur le plan du pourcentage d’augmentation des ventes. De nombreux acquéreurs souhaitent accéder à la propriété et profitent des taux d’intérêt historiquement bas ou, dans certains cas, des valeurs immobilières réduites pour passer à l’action. Les gains d’équité font également partie de l’équation, compte tenu de la hausse considérable de la valeur des maisons au cours de la dernière décennie.

Pour lire la suite de ce communiqué de RE/MAX, cliquez ici.

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
104 queries in 2,186 seconds.
À propos de ce site
Outils