Au cours des quatre premiers mois de l’année 2013, 120 transactions résidentielles ont été réalisées par l’entremise d’un courtier immobilier dans la Ville de Magog, soit 4% de plus par rapport à la même période en 2012. Ce dynamisme est attribuable aux ventes d’unifamiliales qui, à elles seules, ont connu une hausse de 24%. À l’échelle de la province, les ventes résidentielles se sont plutôt repliées de 13% pour la période allant de janvier à avril 2013.

Le prix médian des unifamiliales à Magog a augmenté de 5% au cumulatif de l’année 2013 pour se fixer à 203 000 $. À ce chapitre, cette augmentation est plus importante que celle enregistrée dans chacune des six régions métropolitaines de la province et plus importante que celle qu’a connu la grande majorité des plus petits centres urbains.

L’offre de propriétés résidentielles était légèrement plus généreuse au début de l’année 2013 que lors des quatre premiers mois de 2012. De janvier à avril 2013, la moyenne était de 426 propriétés à vendre à Magog, soit 3 % de plus qu’au cours de la même période en 2012.

Tout comme la majorité des secteurs où la résidence secondaire occupe une place importante, le marché immobilier de Magog avantage actuellement les acheteurs.

SOURCE: FCIQ

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
102 queries in 0,786 seconds.
À propos de ce site
Outils