Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés étant largement supérieurs à ceux enregistrés pour l’ensemble du marché de la revente au Québec. La Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) a donc analysé les ventes de propriétés luxueuses en se basant sur les transactions réalisées sur le système Centris des courtiers immobiliers, de janvier à octobre 2015.

Au cours des dix premiers mois de l’année, alors que le nombre de transactions résidentielles réalisées de moins de 500  000  $ affichait une croissance modeste de 4 % dans la province, les reventes de propriétés de 500 000 $ et plus enregistraient pour leur part un bond de 16% par rapport à la même période l’an dernier. Qui plus est, les ventes de propriétés de 1 000 000 $ et plus étaient en hausse de 31% comparativement à la même période en 2014.

De janvier à octobre 2015, l’unifamiliale a affiché la hausse (+18%) la plus marquée du nombre de transactions réalisées à 500 000 $ et plus parmi les trois catégories de propriétés. Des augmentations respectives de 20% et de 23% ont été enregistrées lors des deux premiers trimestres de l’année, alors qu’une croissance de 13% a été observée de juillet à septembre. Bien qu’elles soient en forte hausse dans la province, les ventes de maisons unifamiliales de 500 000 $ et plus ne représentent que 7% de l’ensemble des transactions enregistrées sur le système Centris pour cette catégorie en 2015.

Pour lire la suite de cette analyse, cliquez ici.

Source: FCIQ

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
102 queries in 0,760 seconds.
À propos de ce site
Outils