Selon les statistiques publiées aujourd’hui par l’Association canadienne de l’immeuble (ACI), les ventes résidentielles ont peu changé d’un mois à l’autre à l’échelle nationale en juillet 2013.

Faits saillants :

  • Les ventes résidentielles réalisées à l’échelle nationale ont augmenté de 0,2% de juin à juillet.
  • Les ventes réelles (non corrigées des variations saisonnières) étaient de 9,4% supérieures aux résultats atteints en juillet 2012.
  • Le nombre de maisons nouvellement inscrites a baissé légèrement de 0,4% en juillet par rapport au mois précédent.
  • Le marché résidentiel canadien s’est resserré, mais demeure équilibré.
  • Le prix de vente moyen au Canada a grimpé de 8,4% d’une année à l’autre en juillet.
  • L’Indice des prix des propriétés (IPP) MLS® a augmenté de 2,7% d’une année à l’autre en juillet.

Le nombre de ventes de maisons conclues par le biais des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières et des autres systèmes d’inscription coopératifs au Canada était sensiblement le même d’un mois à l’autre en juillet 2013. Les ventes ont augmenté d’à peine deux dixièmes d’un point de pourcentage pour se maintenir en dessous des niveaux atteints avant le resserrement des règlements hypothécaires l’année dernière.

Le nombre de marchés locaux où les ventes se sont améliorées d’un mois à l’autre était pratiquement le même que celui des marchés où les ventes ont baissé en juillet. Les ventes démesurées dans le Grand Toronto et le Grand Vancouver ont fait pencher la balance et entraîné une petite augmentation à l’échelle nationale.

Quelque 284 865 maisons ont changé de main au Canada jusqu’à présent, cette année. Ces données se situent 4,6% en dessous des niveaux enregistrés au cours des sept premiers mois de 2012.

Pour lire la suite de ce communiqué de l’ACI, cliquez ici.

Source: ACI

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
101 queries in 0,816 seconds.
À propos de ce site
Outils