L’Association canadienne de l’immeuble (ACI) a révisé ses prévisions des ventes résidentielles qui seront réalisées par l’entremise des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières canadiennes en 2012 et 2013.

Lorsque l’ACI a publié ses prévisions sur le marché de la revente en septembre, le marché donnait les premiers signes d’un ralentissement dans le sillage des nouveaux règlements sur les prêts hypothécaires. La demande est demeurée moins forte que prévu et on s’attend à ce que cette tendance se poursuive jusqu’à la fin de l’année. Les ventes plus faibles que prévu au troisième trimestre ont fait baisser les prévisions annuelles dans presque toutes les provinces.

L’ACI prévoit maintenant que le marché résidentiel de la revente à l’échelle nationale atteindra 456 300 logements en 2012. Cela représente une baisse de 0,5% par rapport aux 458 412 ventes réalisées en 2011, et une chute de 0,9% par rapport à la moyenne de 10 ans (2002 – 2011).

Malgré les prévisions des ventes nationales légèrement à la baisse en 2012 et 2013, on croit toujours que les ventes suivront de près la moyenne de dix ans (2002 – 2011).

L’activité résidentielle au cours des cinq premières années de la décennie comparativement aux cinq dernières années représente deux périodes très différentes. La plupart de la hausse du prix moyen à l’échelle nationale notée au cours de la période de 2002 à 2007 a été réalisée dans le contexte d’un marché de l’habitation favorable au propriétaire-vendeur dans la majorité des grands centres urbains. À l’heure actuelle, les marchés de l’habitation sont presque tous équilibrés à l’échelle provinciale, et nous prévoyons qu’ils le demeurent ou qu’ils reprennent l’équilibre en 2013.

Pour lire la suite de ce communiqué de l’ACI, cliquez ici.

 

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
102 queries in 0,728 seconds.
À propos de ce site
Outils