La Chambre immobilière de l’Estrie vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 526 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du deuxième trimestre de 2015, ce qui représente une hausse de 11% par rapport au deuxième trimestre de 2014. Cette hausse fait suite à un ralentissement des ventes de 4% survenu au cours des trois premiers mois de 2015.

Cliquez ici pour consulter les principales statistiques résidentielles de la région métropolitaine de Sherbrooke.

Chacune des trois catégories de propriétés a enregistré une croissance au chapitre des ventes au deuxième trimestre de 2015. Les ventes d’unifamiliales ont affiché une hausse de 6%, celles de copropriétés une augmentation de 4%, tandis que celles de plex sont passées de 37 au deuxième trimestre de 2014 à 64 au deuxième trimestre de cette année.

Le prix médian des unifamiliales, à l’échelle de la RMR, est demeuré sensiblement le même qu’un an plus tôt alors que la moitié des maisons se sont vendues à plus de 204 500 $. Le prix médian des copropriétés (155 000 $) s’est pour sa part légèrement replié (-1%) au deuxième trimestre de 2015 à l’échelle de la RMR, quoique ce recul soit principalement attribuable à la distribution géographique des ventes.

«Il n’y a pas eu d’augmentation des prix au cours des deux premiers trimestres de l’année, puisque l’évolution des prix est étroitement liée aux conditions du marché qui sont, globalement, à l’avantage des acheteurs actuellement dans la région de Sherbrooke, en particulier pour la copropriété», explique David Bourgon, président de la Chambre immobilière de l’Estrie.

Du côté de l’offre, en moyenne, 2 047 propriétés résidentielles étaient à vendre d’avril à juin 2015, soit 5% de plus qu’en 2014. Le nombre de copropriétés à vendre a cependant diminué de 6% par rapport au deuxième trimestre de 2014, ce qui a permis au nombre de mois d’inventaire de se stabiliser dans ce segment du marché.

Le délai de vente moyen des copropriétés vendues au cours du deuxième trimestre de 2015 s’est élevé à 164 jours, comparativement à 126 jours pour les plex et 134 jours pour l’unifamiliale.

Les ventes résidentielles au Québec enregistrent une quatrième hausse trimestrielle consécutive

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
101 queries in 0,821 seconds.
À propos de ce site
Outils