La Chambre immobilière de l’Estrie (CIE) vient de publier les statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 1665 ventes résidentielles ont été réalisées en 2013, ce qui représente une baisse de 7% par rapport à 2012.

Par catégorie, l’unifamiliale a enregistré une baisse de 5% des ventes et les «plex» ont connu une baisse de 9% en 2013. La copropriété a affiché le recul des ventes le plus prononcé avec une baisse de 12% et un total de 225 transactions en 2013, comparativement à 257 en 2012. «Le marché de la copropriété a continué de ralentir en 2013, enregistrant une deuxième baisse consécutive des ventes pour atteindre le niveau de ventes le plus faible depuis 2000, alors qu’à peine 154 copropriétés avaient été transigées», souligne Lucien Choquette, président de la CIE et porte-parole de la FCIQ pour la région de Sherbrooke.

Sur le plan géographique, seul le secteur de Magog a échappé à la tendance baissière en 2013 puisque le nombre de transactions résidentielles y a augmenté de 6% par rapport à 2012.

Le secteur de Mont-Bellevue/Lennoxville, qui avait connu une stabilité des ventes résidentielles en 2012, a enregistré cette année un recul de 10%, ce qui le place tout juste derrière le secteur de Rock Forest/Saint-Élie/Deauville, qui a affiché une baisse de 11% en 2013. Les secteurs de Fleurimont/Brompton et de Jacques-Cartier ont enregistré des reculs de 3% et de 9% respectivement. Finalement, la périphérie de Sherbrooke ferme la marche avec une baisse de 15% en 2013.

Pour lire la suite de ce communiqué, cliquez ici.

À propos de l'auteur
68 articles à son actif
101 queries in 0,719 seconds.
À propos de ce site
Outils